Création d’entreprise place à la nouvelle génération

Création d’entreprise place à la nouvelle génération
18 mai 2019 Non Par Philippe

Jeune et créateur d’entreprise ; place à la nouvelle génération des moins de 30 ans !

“Risqué”, “inexpérimenté”, “contraignant”, “immature”, c’est souvent ainsi que l’on qualifie un projet de création d’entreprise mené par la nouvelle génération de moins de 30 ans. Les idées reçues ne manquent pas non plus, notamment sur le fait que le manque de diplômes et de fonds peut péjorer la réussite de cette entreprise. Pourtant, les jeunes créateurs ont des ressources, des idées innovantes, et font souvent preuve de ténacité et d’ingéniosité. Voici les raisons pour lesquelles on a souvent tort de douter des compétences des jeunes.

La création d’entreprise par les jeunes appelle à avoir une idée innovante pour réussir

C’est bien souvent une idée reçue qui traverse les esprits. Le fait de se lancer dans un projet en ayant la vingtaine signifierait qu’il faut se démarquer dès le départ avec une idée encore jamais exploitée ou qui constituerait une niche commerciale. Pourtant, les statistiques indiquent que seuls 36% des jeunes créateurs déclarent avoir développé une idée innovante sur le marché, soit un peu plus d’un tiers. Beaucoup d’entre eux en effet s’inspirent des idées découvertes lors de leurs voyages à l’étranger, ce qui peut constituer un marché innovant. Pourtant, beaucoup de jeunes créateurs démarrent leur concept en se basant sur une idée standard, mais sur laquelle ils grefferont un concept plein d’originalité et qui pourra les aider à se démarquer des concurrents.

Pas de fonds, pas de création d’entreprise

C’est un fait, les banques rechignent souvent à financer les jeunes entrepreneurs. Pourtant, il existe d’autres moyen de trouver un financement de départ. Les organismes de microcrédit, ou encore le prêt entre particuliers et les bourses pour jeunes créateurs. Pour démarrer, 55% des jeunes créateurs doivent rassembler en moyenne moins de 8 000 € de fonds. Il n’est donc pas nécessaire d’attendre un héritage pour se lancer dans l’aventure.

Seuls les diplômés peuvent prétendre mener une entreprise à son succès

Cette idée reçue n’est pas du tout justifiée ; en effet, selon une source de l’association pour le droit à l’initiative économique, on ne recense que 23% de jeunes entrepreneurs diplômés. Cet organisme de microcrédit apporte donc la preuve que les jeunes sont dotés d’autres ressources pour parvenir à réussir leur projet. La motivation, l’énergie et les idées ne se fabriquent pas sur les bancs d’université, même si ces derniers permettent d’acquérir des compétences techniques particulières.

L’expérience professionnelle est indissociable du projet de création d’entreprise

Par là, on sous-entendrait que pour se lancer dans un tel projet, il est obligatoire d’avoir travaillé auparavant durant plusieurs années. Or, c’est au contraire lorsqu’on s’est installé dans un train de vie ou même une routine familiale que l’on perd ses motivations à se lancer dans cette aventure. En étant jeune, sans aucune contrainte personnelle, tous les atouts sont réunis pour entreprendre une création d’entreprise. Pas moins de 10% des diplômés n’hésitent pas à se lancer dans l’aventure, malgré leur manque d’expérience ou de réseautage. Mais avec de la ténacité, de l’énergie et une motivation également évidente (gagner sa vie), leur soif d’apprendre les amène parfois très loin. Enfin, grâce à des incubateurs et sociétés spécialisées ou encore le portage salarial, les jeunes créateurs peuvent bénéficier d’un accompagnement sur mesure, de coaching ou encore de formation spécifique à l’activité développée.

Création d'entreprise place à la nouvelle génération

Nos autres articles