La réalisation d’un budget prévisionnel constitue une démarche déterminante pour garantir la rentabilité de tout type d’entreprise y compris celle d’une micro-crèche. Ce procédé consiste essentiellement à analyser tous les détails par rapport à la crèche et à calculer la valeur de toutes les postes avec une grande précision. Le budget prévisionnel permet d’examiner si la micro crèche pourrait être rentable ou non ou si les flux financiers qu’elle détiendra pourraient la faire fonctionner tout en générant des bénéfices. Vous trouverez ici 3 conseils pour vous aider dans ce procédé.

Se préparer par rapport à l’année de lancement

Dans un premier temps, il faut être réaliste par rapport au taux d’occupation de votre micro crèche. Ce dernier ne devrait pas être négligé lors de l’élaboration du budget prévisionnel. D’abord, il est à noter qu’une micro-crèche ne peut accueillir plus de 10 enfants en même temps. Toutefois, certains jours, une autorisation est donnée afin que ces institutions puissent recevoir plus d’enfants voire 10 % de la capacité d’accueil de la crèche.

Comme le nombre d’enfants que vous pouvez recevoir est assez limité, avoir des places libres pourrait nuire à la prépondérance de votre activité. Ainsi, avant le lancement de la micro-crèche, il est essentiel d’étudier d’abord les demandes. Entre autres, des enquêtes et des recherches doivent être menées sur le nombre de ménages qui pourraient rechercher des structures pour confier leurs enfants.

Encore, le nombre de concurrents dans les environs est à considérer. Suite à cette étude, vous pouvez estimer le nombre d’enfants que vous pourrez accueillir et d’en tirer le taux d’occupation probable pour votre organisation.

Construire un budget sur des prévisions budgétaires d'une micro crèche. Quel Budget pour ouvrir une creche
Réaliser un budget prévisionnel d’une micro-crèche pour en optimiser sa rentabilité

Déterminer la capacité réelle de la crèche

Pour garantir la pertinence du budget prévisionnel, des calculs par rapport à la capacité réelle de la micro crèche doivent être entrepris. Effectivement, les entrées ainsi que les sorties d’argents dépendent amplement de cet aspect. Pour ce faire, sont à valoriser le nombre de places prévues par tranches d’âge ainsi que le nombre de jours d’ouverture dans une année. Les activités durant une journée sont aussi à tenir en compte.

Par la suite, vous pouvez procéder à l’identification des besoins aussi bien matériels qu’immatériels. Cela vous permettrait de vérifier en même temps si vous disposez du fonds nécessaire pour démarrer le projet.

A lire : Faire le business plan d’une micro-crèche

L’élaboration du budget prévisionnel consiste à valoriser les postes de recettes et de dépenses de l’entreprise. C’est pourquoi, afin de garantir sa qualité, il est important d’anticiper et d’analyser l’ensemble des recettes et des charges.

Le premier élément à prévoir est le local. Ce dernier devrait se situer dans un lieu stratégique. Aussi, des travaux de rénovation devraient être envisagés pour que l’endroit puisse répondre aux normes. Ainsi, il est crucial de bien déterminer les coûts dans les moindres détails.

Puis, pour réaliser le travail, de nombreux matériels sont à préparer. Il s’agit notamment des mobiliers comme le lit, le canapé, le bureau, etc., des matériels de puériculture comme les chaises hautes et le rehausseur de chaises, les équipements pour éveiller les enfants tels que les toboggans sécurisés ou encore le tapis de jeu, et les vaisselles des enfants notamment le biberon, le bavoir et tant d’autres. Vous devez inventorier, quantifier et valoriser tous ces équipements et matériels afin d’éviter les mauvaises surprises.

Par la suite, il faut déjà songer aux ressources humaines, car elles comptent considérablement dans le budget de l’établissement. Effectivement, des ressources humaines professionnelles sont exigées afin d’assurer la bonne prise en charge des enfants. Il est à noter qu’au moins 40 % des salariés doivent détenir un diplôme de puéricultrice, de psychomotricien, d’infirmier ou bien d’éducateur d’enfants.

Les autres doivent avoir des qualifications comme le BEP sanitaire et social, le CAP d’aide à domicile, le CAP petite enfance, et autres. Connaitre ces différentes caractéristiques de votre personnel est utile pour l’élaboration d’un budget bien détaillé.

Les diverses dépenses mensuelles sont encore à rappeler telles que l’électricité, l’eau, l’abonnement à internet, les assurances, les charges sociales et autres frais.

Il est à noter que les dépenses se divisent en deux. Il existe celles qui sont utiles lors du lancement concernant les mobiliers, les matériels, et autres ainsi que les dépenses régulières comme l’eau, l’électricité, l’alimentation, etc. Selon le développement de votre crèche, elles peuvent être prévues pour 1, 2 ou même 3 années.

L'élaboration du budget prévisionnel pour se lancer dans la création d'une micro-crèche
Elaborer un compte de résultat prévisionnel et bilan prévisionnel pour créer une micro crèche

Tenir compte des recettes

Pour établir le budget prévisionnel, vous devez déterminer ou au moins estimer votre chiffre d’affaires ainsi que le prix de vente par service. Il est également nécessaire d’étudier le marché pour vous inspirer des tarifs proposés par les autres micro crèches. Autant que possible, le taux d’occupation de l’établissement devra être estimé au plus bas possible.

Pour que votre planification soit plus réaliste, ne négligez pas l’étude de marché. Ce dernier vous donnera l’opportunité d’identifier le tarif des autres crèches afin que vous puissiez vous positionner et ajuster votre prix de vente. Aussi, vous devez estimer le nombre d’enfants que vous pourriez recevoir dans votre année de lancement.

Afin de déterminer le coût moyen par enfant, vous devez comptabiliser le total de dépenses relatives au fonctionnement de votre crèche. Par la suite, divisez la somme par le nombre moyen d’enfants pris en charge. Cela donnera le coût moyen relatif à un enfant et vous permettra de calculer le prix de vente.

Aussi, il existe deux modes de financement pour la micro-crèche. Il s’agit notamment de la Prestation de Service Unique ou PSU ainsi que la Prestation d’Accueil du Jeune Enfant ou PAJE. La PSU est remise directement à la micro-crèche et se charge du 66 % du prix de revient par heure, suivant le prix plafonné par la CAF. Quant à la PAJE, elle est versée aux familles par la CAF. Ces dernières sont aussi à tenir en compte lors du calcul du coût moyen relatif à la garde de l’enfant.

En dehors des entrées d’argent régulières comme le paiement des clients, les autres entrées d’argent sont aussi à considérer pour le budget prévisionnel. En l’occurrence les ressources au démarrage sont à bien étudier comme les aides à la création d’entreprises, l’investissement personnel ou bien le prêt bancaire. Ces entrées devraient suffire pour toutes les dépenses au bout de quelques mois après le lancement. Cela démontre si le projet est viable ou non.

Articles liés : Les meilleurs conseils pour réaliser le budget prévisionnel d’une micro crèche