INITIATIVE FRANCE : L’ENTREPRISE COMME OBJECTIF

by Philippe | 1 septembre 2017 11 h 46 min

Dans le parcours du combattant que représente la création d’une entreprise[1], un des principaux obstacles auxquels sont confrontés les futurs entrepreneurs est celui de l’isolement. C’est pourquoi, aujourd’hui, on constate la multiplication de structures destinés à conseiller et accompagner les chefs d’entreprises de demain (couveuses, pépinières et incubateurs). Parmi elles, France Initiative se distingue, tout autant par son efficacité que par sa pérennité.

Un réseau solide et performant

Initiative France[2], fondé en 1985, est le 1er réseau associatif français d’aide à la création ou à la reprise d’entreprise. Le réseau se consacre aux deux problématiques auxquelles sont confrontés les entrepreneurs : le financement et l’accompagnement des projets.

En 30 années d’existence, Initiative France a su constituer et développer un fort ancrage au niveau local qui permet de mettre en contact créateurs et repreneurs d’entreprises avec des acteurs solidement implantés dans leur territoire. Aujourd’hui 222 plateformes (associations locales indépendantes), couvrant la quasi-totalité du territoire national, mobilisant plus de 700 salariés et plus de 16 000 bénévoles, se mettent ainsi au service de ceux et celles qui souhaitent créer ou reprendre une entreprise.

Plus que la simple mise en commun de multiples compétences et structures dédiées à la création/reprise d’entreprises, Initiative France est avant tout une association, présidée par Louis Schweitzer (ancien président de Renault).

Un accompagnement d’amont en aval

Initiative France revendique pour objectif de fournir une assistance complète aux futurs entrepreneurs. Elle s’appuie pour ce faire sur les collectivités territoriales pour assurer un maillage étroit du territoire mais également sur la Caisse des Dépôts et Consignation, des fonds structurels européens, des banques, des entreprises et les chambres consulaires.

Pour assurer au mieux la réussite des projets, Initiative France offre aux futurs entrepreneurs un accompagnement dans le développement de leur activité. Ce suivi peut prendre différentes formes comme un suivi technique, une expertise ou le parrainage. Les parrains sont des cadres ou chefs d’entreprises, en activité ou non, qui, à titre bénévole, font bénéficier les créateurs d’entreprise de leur expérience, leurs connaissances du tissu local, et de leur réseau.

L’argent étant le nerf de la guerre, Initiative France se veut aussi un acteur financier et accorde des prêts d’honneur pour concrétiser matériellement les créations et reprises d’activité. Ces prêts, sans intérêts ni garanties, sont accordés après étude attentive des intentions et perspectives proposées par les futurs entrepreneurs et permettent à ces derniers d’augmenter leurs fonds propres et ainsi de leur faciliter l’accès à des prêts « classiques » comme les prêts bancaires. Certaines plateformes Initiative France peuvent même, le cas échéant, gérer des aides d ‘état ou des collectivités territoriales.

Un bilan éloquent

En trente années d’existence, Initiative France n’a cessé d’étendre le champs de ses domaines d’intervention. Chaque année, ce sont ainsi plus de 16 000 entrepreneurs qui bénéficient du soutien logistique de l’association. Pour l’année 2016, 44 155 emplois ont été créés ou préservés dans les 16 700 entreprises financées et accompagnées (soit 4% de plus que pour l’année 2015).

En 2016, 49 200 porteurs de projets d’entreprises ont été suivi par Initiative France. 20 126 d’entre eux ont été accompagnés par les plateformes pour concrétiser leur projet, qu’il s’agisse de la reprise d’un commerce en zone rurale ou de la création d’une start-up innovante[3]. 44 155 emplois ont été créés ou sauvegardés l’an passé (dont 30 570 créations d’emplois pures). Initiative France a prêté près de 200 millions d’euros qui ont fait levier sur plus d’1 milliard de prêts bancaires associés pour les nouveaux entrepreneurs. Enfin, il convient de noter que le taux de pérennité à 3 ans des entreprises financées atteint 90% (contre 71% pour la moyenne nationale).

La preuve, s’il en était besoin d’une, que le dynamisme en ce qui concerne la création/reprise d’entreprise existe en France et qu’un réseau volontariste et performant peut concrètement changer la donne en offrant aux entrepreneurs les moyens et les compétences dont ces derniers ont besoin pour faire aboutir leurs rêves.

initiative france l'entreprise comme objectif[4]

Endnotes:
  1. création d’une entreprise: http://creation-entreprise.info
  2. Initiative France: http://www.initiative-france.fr/
  3. création d’une start-up innovante: http://creation-entreprise.info/semia-incubateur-de-start-up-innovante/
  4. [Image]: https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http://creation-entreprise.info/initiative-france-lentreprise-comme-objectif/

Source URL: https://creation-entreprise.info/initiative-france-lentreprise-comme-objectif/