Les 4 règles d’or pour bien vendre son entreprise

Les 4 règles d’or pour bien vendre son entreprise
14 mai 2019 Non Par Philippe

Vendre son entreprise n’est pas une décision à prendre à la légère. Que la vente est prévue dans l’immédiat ou dans le futur, il convient de prendre les mesures nécessaires pour que la cession se fasse dans les meilleures conditions. Une bonne préparation, et ce, le plus tôt possible est, en effet, requise pour optimiser la vente et pour capter l’intérêt des clients potentiels. Voici les 4 principales étapes pour faire de votre projet de cession un succès.

1- Identifiez les acheteurs potentiels

Une vente suppose avoir un ou des acheteurs. Les motivations de chaque acquéreur potentiel varient. Certains acheteurs peuvent être intéressés par les revenus de votre entreprise. D’autres cherchent plutôt à booster les activités d’une société mère en faisant de votre entreprise un modèle satellite. D’autres encore souhaitent avoir accès à votre base de clients ou à vos brevets pour étoffer leurs revenus. Par conséquent, il est essentiel de définir les raisons qui incitent chaque acheteur potentiel à acheter votre entreprise. Ce faisant, il vous sera plus facile d’adapter votre stratégie marketing selon les besoins et les attentes de votre cible. Cela vous permettra également de mettre en valeur le centre d’intérêt du client potentiel lors de vos échanges.

2- Régularisez les problèmes juridiques

Rappelez-vous qu’un acheteur potentiel cherche la sérénité en faisant l’achat d’une entreprise. Il tentera de minimiser au mieux les problèmes liés à la bonne marche de l’entreprise dans lequel il va investir. C’est la raison pour laquelle il est essentiel de régler tous les problèmes juridiques et judiciaires jusqu’alors non résolus pour attirer de bons acheteurs. Au lieu de vous précipiter dans les accords de vente qui peuvent ne pas aboutir suite à l’état actuel de votre entreprise, prenez plutôt le temps nécessaire pour régulariser votre affaire d’un point de vue juridique et judiciaire.

3- Minimisez les prêts contractés

Lorsque vous contractez des prêts pour votre entreprise, n’oubliez pas que vous serez peut-être tenté par une cession si de bonnes occasions se présentent. Par conséquent avant de vous engager, envisagez les effets des prêts à long terme. Si vous allez revendre votre entreprise avant l’échéance de votre crédit, se pourrait-il que des acheteurs potentiels peuvent appréhender l’achat ? Dans ce cas, il serait peut-être judicieux d’avancer petit à petit avec les revenus dégagés par l’entreprise au lieu de vous engager dans des dettes importantes pour développer l’activité de celle-ci.

4- Garantissez le maintien de l’équipe

Derrière le succès d’une entreprise se cache une équipe performante. Lorsqu’un entrepreneur vend son entreprise, il propose parfois à ses meilleurs employés de le suivre, notamment s’il envisage de se lancer dans une activité relativement similaire ou complémentaire à son métier d’origine. Si une telle démarche est avantageuse pour le Chef d’entreprise, elle ne l’est pas toujours pour le nouvel entrepreneur. En effet, le développement de l’entreprise qu’il souhaite acheter peut notamment reposer sur ces quelques employés clés. Pour attirer l’attention de vos acheteurs, il se peut alors que vous deviez assurer le maintien de ces éléments clés et envisager des remplaçants de qualité et fiables au cas où l’un d’entre eux parte. Outre la mise en place d’un projet de recrutement et de formation fiable, vous devez prévoir bien avant la vente que le travail ou le déroulement de toute une mission ne repose pas sur un seul salarié, ce qui vous permettra d’anticiper les départs éventuels.

Les 4 règles d'or pour bien vendre son entreprise