Les ingénieurs, sur la voie de l’entrepreneuriat

Les ingénieurs, sur la voie de l’entrepreneuriat
18 mai 2019 Non Par Philippe

Pour faire face à la crise dans toutes ses formes, de nombreux ingénieurs choisissent de prendre leur vie en main. Comment ? En se lançant dans l’entrepreneuriat. Au lieu d’attendre les opportunités venir à eux, ils choisissent de profiter de leurs expertises pour s’offrir une place dans l’univers complexe de l’entrepreneuriat.

Ingénieur ou entrepreneur, ou les deux à la fois ?

Il y a encore deux ans, seuls 4% des jeunes ingénieurs français se sont lancés dans la création d’entreprise. Alors que l’idée de l’entrepreneuriat semblait ne pas les intéresser, ce n’est pas le cas en Grande Bretagne et aux USA. En effet, le nombre d’ingénieurs entrepreneurs dans ces deux pays pour la même année était de 25% et 17%.

Mais depuis, tout a changé. De plus en plus de nos ingénieurs choisissent la voie de l’entrepreneuriat. Une enquête réalisée récemment par l’association Ingénieurs et Scientifiques de France (IESF) a dévoilé qu’ils sont nombreux à être attirés par le fait de devenir leurs propres patrons. Il s’avère que 16% des ingénieurs ont déjà envisagé l’entrepreneuriat comme étant la meilleure option de carrière. Chez les jeunes de moins de 30 ans, la proportion atteint même les 30% !

Ingénieur entrepreneur, une occasion pour développer son expertise

Si les jeunes ingénieurs souhaitent devenir de futurs entrepreneurs, c’est notamment parce que de plus en plus de formations et d’accompagnements à des projets d’entreprise sont proposés au sein des écoles d’ingénieurs. De tels soutiens sont une motivation non négligeable pour ces jeunes qui souhaitent faire carrière dans leur domaine de prédilection. Les incubateurs d’entreprise fleurissent alors dans de nombreux établissements pour leur permettre de suivre des modules en totale adéquation avec leur projet d’entreprise.

Ayant des bases techniques plus poussées que la plupart des entrepreneurs, les ingénieurs ont plus de chances à percer leurs branches d’activité. Que leur domaine de prédilection concerne l’industrie, le bâtiment, les transports, les nouvelles technologies, l’énergie ou autres, ils peuvent, en effet, exploiter leurs acquis pour améliorer leur notoriété. D’ailleurs qu’importe l’activité choisie, leur force réside dans leur capacité à apporter l’innovation. Etant par définition des personnes créatives, les ingénieurs peuvent baser leur projet d’entrepreneuriat sur leur aptitude à trouver les bonnes solutions pour les problèmes les plus variés.

Si les ingénieurs maîtrisent l’aspect technique de leur métier, il leur faut toutefois acquérir d’autres qualités pour réussir dans l’entrepreneuriat. S’ils sont généralement pragmatiques et réalistes, ils doivent notamment apprendre à travailler en équipe et à apprécier les valeurs de chacun. Ce faisant, il leur serait plus facile de construire sur du solide. D’où la nécessité de suivre ces formations complémentaires en entrepreneuriat.

Ingénieur entrepreneur – des formations à la base de votre succès

Les ingénieurs qui se lancent dans l’entrepreneuriat choisissent naturellement des activités qui les passionnent. Dans cette perspective, ils se consacrent principalement dans la maîtrise de chaque aspect technique de leur projet. Néanmoins, avoir les compétences techniques ne suffit pas pour connaître le succès et devenir un bon chef d’entreprise.

C’est la raison pour laquelle de plus en plus d’écoles d’ingénieurs choisissent d’adapter leur offre selon les nouveaux impératifs du marché. Outre les formations de base propres au métier, de nombreux modules personnalisés sont mis en place pour accompagner les jeunes ingénieurs. C’est notamment le cas des incubateurs d’entreprises ainsi que les modules de mentorat ayant pour but de favoriser le statut d’étudiant-entrepreneur.

L’objectif est d’abord celui de détecter chez les étudiants la volonté de se lancer dans l’auto-entrepreneuriat. En effet, l’envie de créer une entreprise n’est pas toujours prononcée de vive voix. La peur de l’inconnu l’emporte sur l’excitation de devenir un jour son propre patron. L’idée est alors d’inciter ces jeunes ingénieurs à se lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat dès qu’ils le souhaitent.

Outre ce soutien moral, des dispositifs d’accompagnement à la création d’entreprise sont mis à leur service. Cela peut prendre la forme d’un stage de fin d’études réalisé au sein de l’incubateur. Ainsi, les jeunes ingénieurs pourront mener dans les meilleures conditions leurs carrières d’entrepreneurs.

Les futurs ingénieurs sur la voie de l’entrepreneuriat