Ouvrir une sandwicherie peut s’avérer compliqué si c’est la toute première fois que vous gérez une boutique. Dès lors, il faut commencer par choisir un statut approprié, réaliser un business plan, acheter le meilleur matériel professionnel et vous conformer à la réglementation en vigueur étant donné qu’il ne s’agit pas d’un commerce tout à fait comme les autres. En effet, les établissements qui servent des produits frais sont soumis à une législation plus stricte. Voyons dès à présent quelques conseils à avoir en tête pour ouvrir votre sandwicherie.  

Quel type de sandwicherie allez-vous ouvrir?

Pensez tout d’abord au type de sandwicherie que vous allez ouvrir. En effet, il existe tout un tas de commerces spécialisés dans la restauration rapide. Une sandwicherie peut vendre des sandwiches, mais aussi des pizzas, du pain, des viennoiseries, des paninis, des hamburgers ou encore des boissons en tous genre. Il est important de déterminer le type d’établissement que vous souhaitez ouvrir, tout comme le type de service que vous voulez proposer à vos futurs clients. De plus, demandez-vous en amont si vous désirez fabriquer vous-même vos produits, ou si vous voulez simplement les distribuer pour augmenter vos marges.  

Bien préparer l’ouverture de sa sandwicherie

Réussir l’ouverture de votre snack est particulièrement important afin de trouver rapidement votre clientèle. Dès lors, commencez par investir dans de la publicité. Un spot dans une radio locale ou des flyers distribués dans la rue peut être un bon point de départ. Si vous avez fait le choix de créer une franchise, vous serez soumis à des normes particulièrement restrictives afin de respecter scrupuleusement les règles de la marque en question. Il va donc falloir vous investir grandement dans ce nouveau projet et vous comporter en chef d’entreprise. Si vous avez déjà de l’expérience dans le domaine de l’entrepreneuriat, cela va vous servir et maximiser les chances de réussite. Idem, si vous avez du personnel, il vous faudra faire preuve de qualités humaines afin de manager une équipe et ainsi créer une bonne ambiance afin que tout se passe pour le mieux dans votre lieu de travail. Il vous faudra également respecter à la lettre des horaires pour que tout soit prêt. Dès lors, vous devrez vous lever tôt afin de préparer la nourriture, les repas, les sandwichs et les boissons pour réaliser la majorité des ventes à midi; le moment où la clientèle viendra acheter en masse vos produits.

Quelques conseils pour réussir

Afin d’avoir un commerce florissant, commencez par trouver un local adapté ayant un bon emplacement. Rapprochez-vous de vos clients, et proposez une nourriture adaptée. Il peut être très instructif de réaliser une étude de marché, directement sur le terrain, avant même de louer votre local professionnel. Par la suite, assurez-vous que l’offre et notamment ce que vous souhaitez vendre corresponde exactement aux différentes attentes de la clientèle ciblée. Dans un premier temps, il est intéressant d’avoir une offre large, et en petite quantité, afin de gérer au mieux les stocks et de déterminer quel produit se vend le mieux. Par exemple, vous avez la possibilité de proposer des sandwichs classiques: jambon-beurre, rillettes-cornichon et sandwich au saumon sont largement appréciés par les consommateurs. Proposez aussi des sandwichs gastronomiques plus élaborés, sans gluten ou encore avec des pains de qualité. Évaluez dans les jours à venir lesquels partent le plus vite. Et au contraire, lesquels se vendent mal. A noter que le quartier où vous allez vous positionner déterminera également vos ventes. Si vous vous trouvez dans un quartier étudiant, dans un quartier d’affaires ou encore en centre-ville, votre clientèle sera sensiblement différente. Enfin, n’oubliez pas qu’un client satisfait est un client qui revient. Dès lors ne négligez pas le contact client qui est indispensable pour pérenniser votre affaire.

Des règles et normes à avoir en tête

Souvenez-vous que pour ouvrir une sandwicherie aucune qualification n’est nécessaire. Dès lors, vous entrer directement sur le marché des professionnels. Cela implique également que le secteur n’est pas protégé par un diplôme et, est donc très concurrentiel. Pourtant, des normes strictes sont à respecter car vous servez des aliments frais. Tout d’abord, renseignez-vous sur les normes en vigueur pour toutes les boutiques qui reçoivent du public. Par exemple, disposez-vous d’un extincteur en cas d’incendie? Il existe aussi des normes dites sanitaires pour garantir au consommateur la fiabilité d’un établissement. En France, vous êtes également tenu d’afficher vos prix. Par ailleurs, si vous souhaitez diffuser de la musique, vous devez vous acquitter d’une cotisation à la SACEM. Ces normes sont restrictives mais les respecter vous protégera en cas de contrôle.

Une sandwicherie sous quel statut juridique?

Plusieurs possibilités s’offrent à vous si vous souhaitez ouvrir votre boutique de restauration rapide. Il vous faudra dans un premier temps vous enregistrer à la Chambre de Commerce ou à la Chambre des Métiers la plus proche de chez vous. Puis il vous faut choisir votre statut. Pour cela, vous avez plusieurs possibilités. Allez-vous opter pour une micro-entreprise? Attention, ce statut ne convient qu’aux personnes souhaitant travailler sans employé. Mais vous pouvez également préférer

l’entreprise individuelle en nom propre, à moins que vous ne vous dirigiez vers l’EIRL qui protège votre patrimoine personnel. L’EURL est adapté lorsque le gérant détermine seul sa rémunération. Enfin, la SASU est une autre possibilité. Vous l’aurez compris, de nombreux statuts existent. Afin de choisir lequel vous correspond le mieux, commencez par vous demander si vous souhaitez travailler seul ou non, et quel type de prélèvement vous souhaitez avoir. Cela vous permettra de choisir par élimination. A noter qu’en 2020 vous pouvez facilement créer votre entreprise directement en ligne, sur internet.

Le budget pour la création d’une sandwicherie

Créer une entreprise demande forcement un budget plus ou moins conséquent. Pour cela, vous pouvez demander un prêt bancaire. Si les banques sont de plus en plus frileuses, vous pouvez également choisir d’ouvrir une sandwicherie avec de l’apport personnel. Il va vous falloir louer un local, investir dans du matériel professionnel comme un four, une chambre froide, des vitrines réfrigérées ou encore une caisse. Autant de matériel de restauration qui va faire gonfler votre budget. Au total, comptez au minimum 60 000 euros pour ouvrir votre affaire.

Articles liés : Les meilleurs conseils pour ouvrir une sandwicherie