Ces dernières années, le marché de la laverie automatique connaît un succès fulgurant. C’est d’ailleurs un service très sollicité par les ménages français ayant besoin de laver rapidement un gros volume de linge ou ne disposant pas d’un appareil adapté. En effet, l’achat d’une machine à laver est un investissement très coûteux et recourir aux services d’une laverie automatique serait apparemment beaucoup plus économique. Ce genre de services est également un geste écoresponsable qui peut limiter l’empreinte écologique des ménages.

Vous cherchez un domaine rentable et durable dans lequel investir votre capital ? Pourquoi ne pas se lancer dans la création d’une entreprise de laverie automatique ! Ce genre d’activité vous permettra aussi d’être plus flexible dans votre emploi du temps et de vous occuper d’autres affaires en parallèle. Toutefois, ouvrir sa propre société de laverie automatique n’est pas chose aisée. Pour mettre toutes les chances de votre côté, il est important d’adopter la bonne démarche et de respecter quelques règles. Découvrez dans cet article toutes les informations dont vous aurez besoin sur la création d’une laverie automatique.

Une laverie automatique : comment ça marche ?

Avant de vous lancer dans un projet, il est important de bien connaître le domaine dans lequel vous souhaitez vous lancer. Ici créer un commerce de proximité

Le concept d’une laverie automatique ou en libre-service est simple. Il s’agit de mettre à disposition des clients différents formats de machines à laver le linge avec des programmes adaptés à tous types de textiles. Ces appareils seront regroupés dans un espace commun. Outre la laverie, d’autres services supplémentaires peuvent également être proposés. On peut citer le séchage, les produits de lavage comme la lessive, adoucissant ou produits écologiques. En effet, des séchoirs ou sèche-linge seront mis à la disposition des clients. Ceux-ci ramèneront ainsi le linge propre et séché à la maison.

Une laverie automatique n’a pas besoin d’employé pour la réalisation des services. Avec des machines de grandes capacités avec pour un essorage à grande vitesse, mise à disposition du public les clients seront parfaitement autonomes et gèreront leur lessive eux-mêmes. D’autres proposent des tarifs à la pièce. Votre laverie libre service, munie d’un système de vidéosurveillance ou d’un dispositif de sécurité pourra être ouverte tous les jours du lundi au samedi, installez un monnayeur ou centrale de paiement permettant à vos clients de régler par carte bleue sans contact en retour ils recevront des jetons qu’ils pourront utiliser au gré de la disponibilité des machines. Vous avez également la possibilité de mettre en place une carte de fidélité. N’oubliez pas d’afficher les heures d’ouverture

Offrez un véritable service de proximité,

Au fil du temps, les laveries ont nettement évolué et sont devenues un véritable lieu d’interaction sociale. Pour cela, certaines enseignes prévoient des espaces de lecture ou de restauration pour que les clients ne s’ennuient pas en attendant leur lessive. Chacun pourra laver son linge tout en passant du bon temps devant un livre, de la musique et un petit café. Les corvées de linge seront ainsi une véritable partie de plaisir !

L’étude de marché

Faire une étude de marché est une étape essentielle à réaliser en amont de la réalisation du projet. En effet, avoir une idée c’est bien ! Mais autant faut-il s’assurer que le marché des laveries automatiques soit réellement porteur. Vous pouvez réaliser cette étape vous-même ou solliciter les services d’un expert, si vous en avez les moyens. La première étape, définir votre zone de chalandise

Une bonne contextualisation

Pour la réalisation de l’étude de marché, il faut se poser les bonnes questions et contextualiser au niveau politique, légal, économique, social, technologique et environnemental. L’idée est d’étudier le comportement du marché et ses perspectives d’avenir. Il est également nécessaire de regarder de près les dernières innovations dans le secteur. Pour aller dans une étude plus poussée, n’hésitez pas à étudier la tendance des courbes pour voir si le marché est régulier ou saisonnier. Faisant suite à cette étude vous devrez réaliser un prévisionnel financier.

Analyser l’offre et la demande

L’étude de marché comprend également l’analyse de l’offre et de la demande. Soyez attentif sur les caractéristiques de la clientèle cible. Pour cela, basez-vous sur différents critères : habitude de consommation, tranches de revenus, âge, catégorie sociale, besoins, motivations, etc. Les principaux concurrents sont aussi à analyser de près : services déjà proposés, taille, implantation géographique, politique commerciale, clientèle cible, stratégie marketing, etc. Etudier le choix de votre emplacement ou le choix de votre local, pour établir un plan marketing, définir votre positionnement commercial vous permettant de vous insérer sur le marché en proposant une plus-value.

Mais comment récolter toutes ces informations ? Eh bien, il va falloir réaliser des enquêtes. Vous retrouverez également des données fiables et des chiffres clés sur les sites statistiques officiels. Le plus important, c’est de mesurer toutes les informations et ne pas se baser sur des faits non chiffrés.

Analyser la partie financière de votre projet

Dans quel type de lave-linge investir ? Nombres de machines en pannes par mois ? le montant de chaque cycle ? En fin de cycle quel type de services proposer ? Votre objectif : s’assurer du bon fonctionnement de votre laverie, d’optimiser la rentabilité à chaque ouverture de l’établissement

Enfin, il est strictement nécessaire de réaliser une étude financière, notamment un business plan. Si vous n’avez pas les compétences pour, faites confiance à un expert. Par ailleurs, vous devez tout de même faire quelques recherches afin de pouvoir contrôler le contenu du dossier financier.

Bien évidemment, vous devrez établir un budget prévisionnel, déterminer votre apport personnel, mesurer l’investissement à prévoir, analyser votre retour sur investissement pour la réalisation de l’intégralité de votre étude de marché. C’est également à ce niveau que vous allez déterminer votre apport personnel pour la création de votre entreprise et prévoir un plan de financement. Un expert saura vous exposer les options de retour sur investissement.

Il faudra aussi constituer un plan marketing pour être prêt à concurrencer vos entreprises rivales. Vous devez penser à un positionnement commercial assez coriace, adapté à la vision de votre future entreprise.

Au terme de votre analyse, vous devrez être capable de juger si la création de votre entreprise de laverie est réellement intéressante. Sinon, quelles sont les solutions qui s’offrent à vous pour vous insérer dans ce marché.

Nos machines à Tambour avec dose de lessive pour Couettes, linges, couvertures,
Parc de machines pour nettoyer le linge de maison, linge sale, housses, rideaux, draps, couette

Le choix du statut juridique

Ça y est, vous avez pu conclure de votre étude de marché que ce secteur est réellement porteur. La suite logique de votre projet est donc de constituer le dossier juridique de votre future entreprise.

Micro-entrepreneur ou société ?

Pour cela, de nombreux choix s’offrent à vous. Vous pouvez par exemple opter pour un statut de micro-entrepreneur en choisissant de devenir un entrepreneur individuel. Par ailleurs, ce genre de statut impose un plafond sur le chiffre d’affaires. Celui-ci doit s’élever à 70 000 € par an, concernant les entreprises proposant une prestation de services.

En revanche, vous pouvez créer votre affaire de laverie automatique sous forme de société. Ce sera bien plus avantageux pour vous. Vous avez également le choix parmi différentes options. Choisissez la forme juridique SARL ou SA si vous envisagez de vous associer. Si vous êtes en quête de flexibilité, la forme SAS est idéale pour vous. Vos associés et vous pourrez rédiger librement les statuts et vous organiserez le fonctionnement de votre entreprise selon vos envies.

Entreprise individuelle ou franchise ?

Par ailleurs, il se peut que le fait de vous associer ne vous intéresse pas et que vous envisagiez de monter votre entreprise seul. Dans ce cas, la SASU ou l’EURL sont les statuts les plus recommandés pour vous. Ceux-ci ont les mêmes principes que la SAS et la SARL. La seule différence, c’est qu’elles sont constituées d’un seul associé. On peut d’ailleurs appeler cela des statuts unipersonnels. 

Sachez qu’il est également possible et intéressant d’ouvrir une franchise. Il s’agit de demander à une entreprise mère l’autorisation d’exploiter ses produits ou ses services sous réserve de clauses établies sous le consentement des 2 parties. En créant une entreprise franchisée, vous profitez de la notoriété de l’enseigne mère. Cela vous permettra de vous insérer plus facilement sur le marché et de gagner la confiance des clients. L’autre avantage considérable de cette option, c’est que vous réduirez les investissements de départ. Le franchiseur pourrait vous aider sous différentes formes dans le lancement de votre entreprise.

Créer sa propre laverie un Projet professionnel pour le lavage du linge clé en main - chaque machine de Lavage séchage
Investissement de départ dans du matériel professionnel

Le choix de la zone d’implantation ou le choix du local

Le choix de l’emplacement est un élément déterminant pour garantir le succès de votre entreprise de laverie automatique. Il faudra vous baser sur différents critères pour choisir l’emplacement idéal. Étudiez bien le quartier où vous souhaitez vous implanter, les commerces existant à proximité, le niveau de fréquentation et d’affluence du quartier, l’accessibilité, l’existence ou non d’un parking pour que les clients puissent garer leur voiture en toute sérénité, etc.

Si vous avez décroché la pépite, vérifiez bien que le bail de location vous autorise à réaliser des activités commerciales au sein du local avant de signer. Assurez-vous également que la création d’une laverie automatique ne présente aucune objection. Pour vous aider à y voir plus clair, appuyez-vous sur les compétences d’un avocat de confiance. Celui-ci vous assistera dans la rédaction du contrat de bail.

L’investissement à prévoir

Pour la création d’une entreprise de laverie automatique hors franchise, vous devez prévoir dans les 25 000 euros à 150 000 euros. Tout dépendra de ce que vous avez imaginé. Cette somme peut être divisée en différentes catégories :

Les rénovations

Les travaux de rénovation sont inévitables, puisque vous devrez aménager le local pour correspondre à l’activité que vous avez prévu de faire. Puisqu’il doit s’agir d’un investissement à long terme, vous devez absolument confier les travaux à de véritables spécialistes. Cela vous offrira la garantie de réalisations durables et pérennes. Des travaux mal réalisés pourraient vous handicaper plus tard.

Le matériel

Il vous faudra investir dans l’achat d’une machine à laver d’une grande capacité ou de plusieurs appareils pour un nettoyage à sec ou autre. Vous aurez également besoin de séchoirs, d’un sèche-linge, d’un distributeur de lessive, d’un équipement pour l’essorage, d’un monnayeur, etc. En ce qui concerne les produits de lavage, vous devez disposer d’un assouplissant, de détergents adaptés à différents types de tissus. Tout dépend de la capacité de lavage prévue. Pensez également à la disponibilité des machines et aux dispositifs de sécurité.

Le personnel

Vous n’aurez besoin que peu de ressources humaines, notamment au niveau de l’accueil, de la sécurité et de la comptabilité.

Articles liés : Comment ouvrir une laverie ?