Prévisionnel : quelles questions faut-il se poser ?

Prévisionnel : quelles questions faut-il se poser ?




Lors de la création d’une entreprise, la réalisation d’un prévisionnel est une des plus importantes démarches à faire. Il s’agit d’un travail délicat qui exige une grande vigilance et beaucoup de temps. Pour information, ce document est une représentation chiffrée du projet.

Il faut avancer étape par étape lors de son élaboration afin d’éviter les erreurs. Une fausse prévision risque en effet d’avoir de mauvaises répercussions sur le déroulement du projet. Pour rédiger le document de façon réussie, il faut se poser les bonnes questions. Voici justement les plus importantes d’entre elles.

Quel est le type de l’entreprise à créer ?

Évidemment, il est impossible d’élaborer un bon prévisionnel sans avoir bien défini la nature du projet. Voilà pourquoi, c’est la première question à poser. Le principe est donc de bien préciser les caractéristiques de la société à créer. Il faut entre autres choisir son statut juridique. S’agit-il d’une entreprise individuelle, d’une Société Anonyme (SA) ou bien d’une Société à Responsabilité Limitée (SARL) ?

En même temps, il est nécessaire de s’informer sur le régime fiscal et le régime d’imposition à la TVA correspondants. Déterminer le statut de chaque dirigeant, c’est aussi nécessaire. Est-ce qu’ils seront des TNS (Travailleur Non Salarié) ou bien des salariés ? Enfin, il est important de fixer la date de début des prévisions et celle de la clôture du premier exercice comptable.

À combien s’élève le chiffre d’affaires prévisionnel ?

L’estimation chiffre d’affaires prévisionnelle est une autre tâche délicate qui incombe à l’entrepreneur. Le calcul se fait à partir des données fournies dans l’étude de marché. Pour information, le chiffre d’affaires représente la totalité des ventes au cours d’un exercice comptable.

C’est à partir du montant obtenu qu’on peut commencer la création des comptes prévisionnels. Notons que le calcul du chiffre d’affaires requiert un certain savoir-faire. Il faut le déterminer mois par mois tout en tenant compte des périodes creuses et des pics d’activités. Tout cela pourrait avoir un impact majeur sur la fiabilité du plan de trésorerie prévisionnel.

Quelles sont les éventuelles conditions de vente ?

L’entrepreneur a aussi besoin de déterminer à l’avance les conditions de vente. Il doit entre autres définir les délais de paiement qu’il va accorder aux clients, les acomptes à leur imposer en fonction du montant de la facture ainsi que le délai de livraison. Tous ces détails peuvent interférer dans les comptes.

Quelle sera la marge prévisionnelle ?

En voilà une autre question d’une importance capitale ! La détermination de la marge prévisionnelle est effectivement nécessaire si on veut réaliser un compte de résultats prévisionnel fiable. Cela permet  à l’entrepreneur de calculer le coût des marchandises ou des matières premières nécessaires pour atteindre le chiffre d’affaires défini.

Bien entendu, il est recommandé de réaliser les estimations soi-même afin de se rendre compte si l’entreprise pourrait résister à la concurrence. Cependant, il faut aussi s’assurer que les données trouvées soient bien cohérentes. Pour ce faire, il suffit de comparer le taux de marge, qui est l’indicateur de rentabilité, avec celui des concurrents.

Quelles sont les éventuelles conditions d’achats ?

Si l’activité de votre entreprise consiste à fabriquer des produits destinés à la vente, il est tout aussi important de déterminer les conditions d’achats. On parle ici d’approvisionnement en marchandises et en matières premières. Il faut s’interroger sur la façon dont on va payer les fournisseurs et le montant des acomptes à verser si c’est nécessaire. Bien entendu, le transport des marchandises est un autre paramètre à étudier.

Quelles sont les autres dépenses liées aux ventes ?

La vente des produits peut engendrer divers frais. Ils sont à supporter par l’entreprise. On cite entre autres les commissions des commerciaux, les frais de transport sur ventes, des frais de sous-traitance et le coût de stockage. Toutes ces dépenses peuvent interférer sur le montant du chiffre d’affaires.

Quels sont les investissements à réaliser ?

L’établissement du prévisionnel exige également la détermination au préalable des différents types d’investissements nécessaires. Notons qu’ils sont utiles à l’exercice de l’activité. Il y a par exemple l’emprunt bancaire. Attention ! Il est indispensable de déterminer les chiffres exacts. Si possible, il faut demander des  devis auprès des fournisseurs tout en s’assurant des conditions de paiement et des délais de livraison.

Quels sont les moyens financements disponibles ?

Le démarrage du projet requiert un certain budget. Il faut déterminer la façon de le réunir. En général, le capital du départ est formé avec les apports en capital ou bien les apports en compte courant d’associé. Mais on peut aussi recourir à un financement bancaire. Lors du montage du prévisionnel, il est important de préciser le mode de remboursement. En cas d’emprunt, il faut déterminer le coût de l’emprunt.

 

 
Prévisionnel : quelles questions faut-il se poser ?




Articles Similaires

Estimation des charges financières prévisionnelles

Une autre étape à l’élaboration du prévisionnel financier, c’est l’estimation des charges financières. Elles concernent le coût du financement déployé

Comment établir ses comptes prévisionnels ?

Les comptes prévisionnels ont des fonctions cruciales dans la gestion d’une entreprise. Raison pour laquelle, il faut les créer avec

Comment faire son prévisionnel pour créer une entreprise de négoce ?

Si vous désirez créer votre entreprise de négoce, sachez qu’il sera nécessaire de réaliser votre prévisionnel financier de la bonne

 

Send this to a friend