Estimation des charges financières prévisionnelles

Estimation des charges financières prévisionnelles




Une autre étape à l’élaboration du prévisionnel financier, c’est l’estimation des charges financières. Elles concernent le coût du financement déployé dans la réalisation du projet. Les charges financières font partie des variables importantes qui figurent dans le compte de résultats. Voici diverses informations qui peuvent vous aider dans la réalisation de cette démarche.

Les charges liées aux emprunts

C’est un important poste de dépenses. Lorsque l’entreprise décide de contracter un prêt auprès d’une banque ou autres organismes de crédit, il doit s’acquitter des intérêts. Il faut les budgétiser. Pour réaliser cette tâche facilement, il convient de demander une copie du  tableau d’amortissement prévisionnel réalisé par l’établissement de crédit. Le document met en avant le remboursement du capital emprunté échéance par échéance.

Notons que chaque échéance est formée par une partie du prêt, les intérêts et l’assurance emprunteur. Cependant, cette garantie n’est pas à prendre en compte, car elle doit s’inscrire dans les charges externes. S’il est impossible d’obtenir ce tableau, il faut réaliser soi-même l’estimation de ces charges.

Tout d’abord, il est nécessaire de déterminer le montant de la somme à rembourser période par période en utilisant la formule suivante : [(capital *taux)/ Nombre d’échéance (NE) par an]/ (1 – (1 + taux périodique) puissance (–NE)).  On obtient une valeur fixe. Ensuite, on doit calculer le montant des intérêts. Il s’obtient par la multiplication du capital restant dû au taux périodique. Évidemment, le montant varie d’une période à l’autre.

Les charges liées aux comptes courants d’associés

Si pour former le fonds de financement du projet, les associés ont versé à la société des apports en compte courant, il faudra les rémunérer par  des intérêts. Ils sont déductibles fiscalement. Toutefois, l’administration impose un plafond. En effet, elle publie le taux de déduction maximal chaque mois. En général, il se situe entre 2% et 4%.

Il est possible de trouver ce taux plafond de déduction en faisant la moyenne des taux mensuels appliqués au cours de l’exercice comptable concerné.

Les autres charges à considérer

Effectivement, il y a bien d’autres charges à prévoir lors de la création du prévisionnel financier. On cite entre autres les pertes de change. Elles peuvent avoir un impact sur la fiabilité du document. Le problème, c’est qu’il est parfois impossible de les déterminer à l’avance.

Ensuite, il y a les intérêts liés aux découverts bancaires. Quand le prévisionnel présente une trésorerie nette négative et que le solde excède le découvert autorisé, il faut provisionner les intérêts de découvert. Normalement, ce type de charge n’est jamais inscrit dans un prévisionnel financier qui intègre le business plan.

Enfin, il faut mentionner les intérêts de retard. Ce sont des charges générées par un retard de paiement. En d’autres termes, il faut les payer aux partenaires. Elles ne sont pas à intégrer dans le prévisionnel de création ou de reprise.

A en tenir compte, la création des divers documents prévisionnels qui forment le business plan est une tâche difficile et très technique. Voilà pourquoi, le recours à un expert en matière de comptabilité devient nécessaire.

 

Estimation des charges financières prévisionnelles




Articles Similaires

Pourquoi et comment faire un prévisionnel financier ?

Le prévisionnel financier est un document incontournable si vous désirez créer votre entreprise. Ce document est tellement important qu’il est

Comment réaliser votre bilan prévisionnel ?

La création d’une entreprise ne peut se passer de bilan prévisionnel. Sans forcément qu’on le néglige, force est d’admettre qu’une

Estimation des dotations aux amortissements dans un prévisionnel

La dotation aux amortissements est le terme comptable désignant la dépréciation des biens de production. Celle-ci est due à la