Comment établir ses comptes prévisionnels ?

Comment établir ses comptes prévisionnels ?




Les comptes prévisionnels ont des fonctions cruciales dans la gestion d’une entreprise. Raison pour laquelle, il faut les créer avec attention. En fait, le travail se réalise en deux étapes. Tout commence par l’établissement de la liste des dépenses et des recettes prévisionnelles avec les chiffres correspondants. Ensuite, il faut créer les tableaux. Voici la démarche à suivre pour établir des comptes prévisionnels lors de la création ou de la reprise d’une entreprise.

Zoom sur les dépenses courantes

En fait, ce sont les charges prévues dans la réalisation d’un projet. Pour commencer, il y a les dépenses courantes à savoir : les factures d’électricité, d’eau et de gaz, les frais de carburant, les loyers, les frais des télécommunications, les assurances et les impôts et taxes.

Si l’entrepreneur a besoin d’une aide sur le plan comptable ou juridique, il doit aussi s’acquitter des honoraires des prestataires engagés. De même, si l’entreprise doit procéder au recrutement des salariés, il faudra inclure dans les charges prévisionnelles les salaires et les charges sociales. En cas de besoin de recours à un prêt, les frais bancaires et les intérêts d’emprunts sont également à intégrer dans la liste des dépenses à prévoir. Evidemment, il ne s’agit que d’une liste non exhaustive.

Les dépenses exceptionnelles ou bien durables                    

Les investissements liés à certains biens dits exceptionnels font aussi partie des dépenses prévisionnelles. Toutefois, leur traitement est assez spécial. C’est le cas des biens appartenant à la classe des immobilisations incorporelles comme les fonds de commerce et les logiciels. Il y a aussi les immobilisations corporelles qui sont des actifs non monétaires et durables. Les terrains, les matériels de transport, les équipements informatiques et les machines industrielles en font partie.

Il faut également parler des dépenses liées aux biens nommés immobilisations financières. On cite entre autres les dépôts et cautionnements versés dans le cadre d’un crédit bail ainsi que les titres de participation.

Les décaissements sans impact sur le budget de trésorerie            

Faisant aussi partie des dépenses, les décaissements qui n’ont aucun impact sur le budget de trésorerie ne sont pas comptabilisées comme des charges. Il faut inclure dans cette liste la partie du capital amorti dans le cas où l’entrepreneur a besoin de souscrire un prêt bancaire. Il y a aussi les dividendes à distribuer aux associés, les prélèvements de l’entrepreneur à titre individuel ou le remboursement des comptes courants des associés.

Focus sur la liste des recettes

Les recettes varient en fonction des activités de l’entreprise. Mais en général, elles incluent les chiffres d’affaires, les subventions émanant des investisseurs ainsi que les diverses aides. Les produits issus de la vente des matériels et des machines sont aussi à inscrire sur la liste des recettes.

Dresser les tableaux prévisionnels                 

Les données listées sont à repartir dans les divers tableaux prévisionnels à créer. Les produits et les charges enregistrées annuellement doivent par exemple s’afficher dans le compte de résultats. Ce tableau à deux colonnes présente donc le débit et le crédit. Il faut faire la différence entre les deux valeurs pour savoir s’il y a bénéfice ou perte.

C’est à l’actif du bilan prévisionnel que les biens durables et la valeur correspondant à leur amortissement vont se retrouver. Les moyens de financement utilisés dans leur acquisition et les diverses dettes figurent au passif. Enfin, les entrées et les sorties d’argent régulièrement sont à inscrire dans le budget de trésorerie.

 

Comment établir ses comptes prévisionnels ?




Articles Similaires

Comment faire son prévisionnel pour créer une entreprise de négoce ?

Si vous désirez créer votre entreprise de négoce, sachez qu’il sera nécessaire de réaliser votre prévisionnel financier de la bonne

Comment réaliser votre bilan prévisionnel ?

La création d’une entreprise ne peut se passer de bilan prévisionnel. Sans forcément qu’on le néglige, force est d’admettre qu’une

Établissement d’un prévisionnel : 6 questions à poser

L’établissement d’un prévisionnel nécessite une grande préparation. Tout entrepreneur doit se rappeler que ce document sert d’outil de persuasion lors

 

Send this to a friend