Les avantages et inconvénients du micro-entrepreneur

Les avantages et inconvénients du micro-entrepreneur




Il n’est pas rare de rencontrer des employeurs qui proposent aux postulants de travailler en étant micro-entrepreneur. Ils n’auront donc pas accès à un contrat de travail. Cela soulève de nombreuses questions quant aux privilèges qui pourraient découler de cette procédure s’ils existent.

Micro-entrepreneur : qu’en est-il réellement ?

Le fait de solliciter un micro-entrepreneur constitue un avantage certains pour l’employeur. Cela est bien plus bénéfique que de faire appel à un salarié. Le salaire d’un micro-entrepreneur coûte moins cher que celui d’un salarié proprement dit. Qui plus est, l’employeur n’aura pas à payer de cotisations sociales.
Dans un début, l’embaucheur se mettra à proposer un salaire assez alléchant au candidat qui accepte de se lancer dans l’aventure en tant que micro-entrepreneur.
Il est important de préciser qu’il s’agit là d’une pratique illégale qui expose le manager à des sanctions. Bien entendu, ce processus désavantage le travailleur qui ne bénéficie pas d’assurance chômage. D’un autre côté, le travailleur qui se lance dans ce genre d’activité n’aura pas droit à une mutuelle. Mais encore, le régime de retraite qui découle de l’activité en tant que micro-entrepreneur est bien moins performant. Pour tout dire, une personne embauchée en tant que micro-entrepreneur ne bénéficie pas des mêmes avantages qu’un vrai salarié.

Micro-entrepreneur, des inconvénients en plus

En cas de maladie, le micro-entrepreneur ne pourra pas prétendre aux indemnités journalières. Par ailleurs, il ne pourra pas demander d’indemnité en cas de licenciement. Le micro-entrepreneur n’a pas droit au délai préavis.
Ainsi, le micro-entrepreneur dépend entièrement de son client. Il s’agit d’une situation assez incertaine qu’il est préférable d’éviter. Le mieux est de conclure un contrat de travail en bonne et due forme.
Il ne faut pas oublier de noter qu’un gérant d’entreprise qui recourt au salariat déguisé peut être condamné à payer une amende de 45 000€ en plus de 3 mois d’emprisonnement.

 

Les avantages et inconvénients du micro-entrepreneur




Articles Similaires

Société en nom collectif (SNC)

La Société en Nom Collectif (SNC) est un type de société commerciale entre entrepreneurs qui se connaissent bien. Société en

Société coopérative (SC)

La société coopérative concerne un certain groupe d’entrepreneurs qui désirent s’associer afin d’unir leurs forces dans le but de réussir

Société en commandite par actions (SCA)

Nous sommes en présence d’une société complexe et lourde où la désignation et l’attribution du pouvoir entre les dirigeants est

 

Send this to a friend